Fine art photography by Mathieu Degrotte - M.D. Art

Mathieu Degrotte - M.D. Art artiste photographe lorraine moselle qualité professionnel

fine art photographyfine art photographyfine art photography

SERIES

Résurrection

ENGLISH TEXT

    "Cette part jamais fixée, en nous sommeillante, d'où jaillira DEMAIN LE MULTIPLE."
               René Char
- La Parole en Archipel

   ' Résurrection est une série assez complexe du fait des différentes notions qui s'y sont imbriquées petit à petit ; elle comporte ainsi un corpus de travaux plus important que pour mes précédents concepts.
L'un des premiers objectifs était de redonner vie à des lieux désolés ou abandonnés par le biais de l'art et de la photographie. Créer du beau à partir du laid, "pétrir de la boue et en faire de l'or" pour citer Baudelaire ; les images de Résurrection ont pour la plupart été réalisées dans des bâtiments en ruines ou dans une nature ravagée afin de reprendre cette idée de Baudelaire selon laquelle la beauté peut trouver ses racines dans la mort, la désolation - ce qui est ordinairement considéré comme laid. Usines désaffectées, forêt brisée par les vents, broussailles calcinées par la canicule... autant de lieux délaissés qui peuvent, si on leur en donne l'opportunité, retrouver une nouvelle vie. Les corps des modèles, devenus fantomatiques sur les images, symbolisent l'âme oubliée de ces lieux qui pourrait ressurgir. '

ACQUERIR LES OEUVRES / BUY ARTWORKS

  ' Une autre particularité de Résurrection est qu'elle a été réalisée au cours d'une période durant laquelle je cherchais à réorienter ma ligne photographique, mais aussi à me redéfinir en tant qu'artiste et en tant que personne. C'est notamment pour ces raisons que les premières séances de cette série ont été de véritables expérimentations durant lesquelles je n'avais aucune idée du rendu que j'allais obtenir, ni si j'aboutirai effectivement à une chose digne d'intérêt. Les images à la fois fantomatiques, douces, étranges ou acérées qui en sont ressorties se calquaient très bien sur ce que j'avais besoin d'exprimer ; aussi ai-je décidé d'approfondir ce concept afin d'en tirer, sinon une leçon, au moins une réflexion qui pourra être profitable autant aux autres qu'à moi-même. '

  ' L'aspect estompé, spectral des silhouettes des modèles, tout comme leur multiplicité, est une illustration des différentes personnalités, des différents destins qui peuvent s'offrir à nous à certaines périodes de la vie. Flous car multiples et encore incertains, c'est par un travail de réflexion sur ces différents possibles que chacun pourra cerner son Moi véritable, et faire par-là ressortir, voire résusciter sa vraie personnalité par-delà les illusions d'une personnalité factice qu'impose la société. "Je est un autre" ...
Le mouvement, techniquement impliqué par ce flou durant la prise de vue, résonne également avec le mouvement perpétuel de nos vies ; tant que nous agissons, que nous ne restons pas oisifs et fixés dans les habitudes, nous enrichissons notre bagage de possibles et de futurs différents. A l'image d'une superposition d'états quantiques communément illustrée par le chat de Schrödinger, cette incertitude subsiste tant que nous ne nous sommes pas choisis ni cernés nous-mêmes, rendant notre personnalité à la fois moins saisisable et plus réelle, car non ancrée dans un moule quel qu'il soit.
Ce côté évanescent évoque également les épreuves que nous traversons dans notre vie et qui, bien qu'elles puissent nous sembler uniques, ne sont pas totalement différentes de celles qu'ont pu vivre nos semblables. Les silhouettes floues de Résurrection symbolisent cet amas de péripéties, de destins où bout l'humanité tout entière. '

  ' Le principal symbole de Résurrection reste toutefois la séparation, ou plutôt la dissolution d'une séparation, incarnée par les bâches constituant le coeur des visuels de la série. Séparant les modèles de l'espace dans lequel elles se trouvent, ou l'observateur des modèles devenus spectres, celles-ci sont une frontière entre notre monde que nous comprenons, et ce que nous ne comprenons pas - ou pas encore. Qu'il s'agisse de sujets métaphysiques ou scientifiques, de moeurs, de communautés ou d'idées, c'est toujours par une volonté de comprendre ces altérités plutôt que par un éloignement effaré que nous pourrons lever le voile qui nous sépare de nouvelles réalités. C'est ici notre humanité elle-même qui pourrait rescuciter - et se surpasser.
Dans le même ordre d'idées, les images de Résurrections peuvent aussi s'interprêter comme une déformation de la réalité, dont les modèles-spectres tirent le tissu même. C'est selon moi le principe de toute oeuvre d'Art, à savoir créer une tension dans l'esprit de l'observateur pour agir sur sa réalité et son être propres. Parvenir à dépasser la simple représentation et devenir une action à travers l'empreinte qu'elle aura laissée, édifiant une nouvelle réalité - que celle-ci soit palpable ou non. '

  ' Pour donner davantage d'authenticité à la série, le travail de post-production y a été réduit à son minimum. L'intention étant d'inciter chacun à lever le voile sur différentes vérités - vérité des sentiments, des êtres, de la nature, de l'âme - j'ai souhaité garder les images aussi naturelles que possible, en améliorant principalement des détails techniques mais sans dénaturer leur essence. C'est aussi dans cette optique que j'ai moi-même posé pour certaines photographies de Résurrection : à la fois pour partager l'expérience des modèles et me glisser derrière le voile des bâches, mais aussi pour exprimer ce besoin de résurrection personnelle et aller de l'avant en me créant une nouvelle réalité, de nouveaux possibles.

   Les photographies issues de la dernière séance de prises de vue de Résurrection ont été réalisées sous une impulsion dont je ne fus même pas à l'origine. Mais elles représentent sans doute - et plus encore grâce à cela - la part la plus riche, la plus significative et la plus vraie de tout ce projet, réunissant à elles seules tous les tenants que j'ai souhaité lui donner : résurgence des cendres et des ruines matérielles et immatérielles, incertitude des futurs, multiplicité des sentiments, espoir d'une résurrection de l'être, des êtres.
C'est en vivant chacune de ses créations que l'artiste leur insuffle une vie véritable - et qu'il se crée lui-même. Qu'il renaît. '



{footer}